Low Sulphur OMI 2020

La nouvelle réglementation Low Sulphur de l’Organisation maritime internationale (OMI – OMI) entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et obligera l’ensemble des compagnies maritimes à réduire leurs émissions de soufre de 85% et ainsi privilégier l’utilisation d’un fioul à 0,5%.

L'objectif étant de réduire d’au moins 50% les émissions de gaz à effet de serre du secteur maritime d’ici 2050.

Une démarche dans laquelle s’inscrit Asti Europe.

En bref

La nouvelle réglementation « Low Sulphur » entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Cette réglementation fixe à 0,5% le seuil maximal de teneur en soufre dans les carburants contre 3,5% actuellement.

Sommaire

Nouvelle réglementation Low Sulphur

La nouvelle réglementation « Low Sulphur » entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Cette réglementation fixe à 0,5% le seuil maximal de teneur en soufre dans les carburants contre 3,5% actuellement.

Cette règlementation engendre des coûts pour les armateurs qui les répercutent sur leurs tarifs.

Qui dit nouvelle réglementation dit aussi augmentation des coûts pour les armateurs.  En effet, cette mesure implique un surcoût majeur estimé, aux conditions actuelles, entre 160 et 300 USD / EVP (Equivalent vingt pieds). Une hausse qui pourra être répercutée sur leurs tarifs

Une mesure ÉCO-FRIENDLY

Depuis 2015, en accord avec l’OMI, les navires en activité sur l’Europe du Nord, la Mer Baltique et l’Amérique du Nord respectent une teneur en soufre à 0,1% maximum dans le carburant utilisé.

Ce sont les zones appelées ECA (Zone de Contrôle des Emissions). Au 1er janvier 2020, toutes les zones maritimes mondiales devront respecter 0,5% de teneur en soufre.

La nouvelle réglementation impose aux compagnies maritimes d’adapter rapidement leur moyen et leur fuel pour respecter la norme 2020 afin de réduire efficacement leurs émissions de soufre (SOx).
Les compagnies maritimes ont trois moyens pour y parvenir :
  • Recourir au fioul marin à basse teneur en soufre (0,1% de teneur en soufre). Solution la plus évidente, elle représente un surcoût de 50% par rapport au fioul lourd actuellement utilisé.
  • Installer des systèmes de purifications des gaz émis par les moteurs (scrubbers). Cette option permet d’utiliser le fuel lourd actuel grâce aux épurateurs de gaz d’échappement.
  • Se tourner vers des carburants alternatifs tel que le gaz naturel liquéfié (GNL). Une solution peu retenue car elle impose notamment une infrastructure d’approvisionnement spécifique.

Quels impacts ?

LOW SULPHUR OMI 2020 - EXPLICATIONS

La nouvelle réglementation Low Sulphur de l’Organisation maritime internationale aura un impact sur les coûts opérationnels des navires et donc sur les coûts du transport maritime, quelle que soit l’option choisie par les armateurs.

La plupart des compagnies maritimes ont ajouté une surcharge spécifique à la date du 1er décembre.

Selon les armateurs, elles ont différentes dénominations comme par exemple :

  • LSS (Low Sulfur Surcharge)
  • LSS (Low Sulfur Surcharge)LSS (Low Sulfur Surcharge)
  • ITC (IMO 2020 Transition Charge)
  • NBF (New Bunker Factor)
  • BAF (Bunker Adjustment Factor)
  • etc.

Asti Europe avec vous dans ces évolutions

ASTI EUROPE vous accompagne pour toutes vos opérations de transport à l’importation et à l’exportation. Nos équipes assurent une veille permanente pour préparer ces changements et accompagner au mieux nos clients. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter un membre de notre équipe.