La zone à faible émission
de Barcelone opérationnelle

Barcelone a officialisée sa zone à faible émission (ZFE) pour restreindre l’accès des voitures les plus polluantes. La mesure sera étendue en 2021 aux utilitaires et camions.

La ville de Barcelone interdit les véhicules les plus polluants. Selon la mairie, l’interdiction concernera 50.000 véhicules par jour et permettra de réduire les émissions de dioxyde d’azote de 15 %.

En bref

Les véhicules diesel immatriculés en Espagne avant 2005 ou 2006 et les essences avant 2000, ne sont donc plus autorisés à circuler, sauf exception, du lundi au vendredi de 7 heures à 20 heures dans toute la ville.

À partir de 2021, les restrictions s’appliqueront également aux camionnettes, camions et autobus les plus polluants, sans badge environnemental. 

Sommaire

En vigueur depuis le 1er janvier 2020

Depuis le 1er janvier 2020, Barcelone, deuxième ville d’Espagne, a activée sa zone à faibles émissions (ZFE). Par conséquent, les véhicules les plus polluants se voient interdit l’accès à l’ensemble de la municipalité. Cette année, seules les voitures et motos sont concernées par la mesure.

Les véhicules diesel immatriculés en Espagne avant 2005 ou 2006 et les essences avant 2000, ne sont donc plus autorisés à circuler, sauf exception, du lundi au vendredi de 7 heures à 20 heures dans toute la ville.

Dix jours d’autorisation par an

Les propriétaires de ces voitures les plus polluantes peuvent toutefois demander dix jours d’autorisation par an. Quant aux propriétaires de voitures étrangères, ils doivent demander une autorisation à la mairie pour circuler dans cette zone, sous peine d’une amende comprise entre 100 à 500 €, à chaque fois qu’ils entreront dans la zoneles jours ouvrables de 7h à 20h. À partir de 2021, les restrictions s’appliqueront également aux camionnettes, camions et autobus les plus polluantssans badge environnemental. 

Selon la mairie, l’interdiction concernera 50.000 véhicules par jour et permettra de réduire les émissions de dioxyde d’azote de 15 %. Madrid a restreint pour sa part depuis un an la circulation dans son centre historique aux résidents et aux voitures non polluantes (hybrides, électriques) des non-résidents. Ce dispositif est beaucoup plus restrictif que celui de Barcelone mais la zone concernée est beaucoup moins importante. 

Un projet 20 fois plus grand que Madrid

À l’origine de ce programme ambitieux, il y a la ZBE (Zona de Baixes Emissions) mise en place par Madrid dans son centre-ville en novembre 2018. Barcelone lui a donc emboité le pas, et sa zone couvre 95 kilomètres carrées – soit 20 fois la taille de celle de Madrid – et comprend quatre villes satellites en plus de la zone urbaine elle-même (L’Hospitalet de Llobregat, Sant Adrià del Besòs et des parties d’Esplugues et Cornellà de Llobregat). Elle sera surveillée par 150 caméras.

À Madrid, les niveaux de dioxyde d’azote (NO ²) ont baissé de 48 % en un an. Janet Sanz, l’adjointe au maire en charge de la mobilité, a déclaré que « Barcelone espérait réduire la pollution de l’air de 20 % en quatre ans avec sa ZBE, avec 125 000 véhicules en moins d’ici trois ans ». Si ces objectifs n’étaient pas atteints, Barcelone pourrait introduire une redevance de congestion « sur le modèle londonien », a-t-elle ajouté, taxant tous les véhicules entrant dans la ville.

Asti Europe avec vous dans ces évolutions

ASTI EUROPE vous accompagne pour toutes vos opérations de transport à l’importation et à l’exportation. Nos équipes assurent une veille permanente pour préparer ces changements et accompagner au mieux nos clients. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter un membre de notre équipe.